Ressources pédagogiques

Cours en ligne

Combien en ligne?

Nous avons 75 invités en ligne

Tournoi inter-communautés 2014/2015

TOURNOI INTER COMMUNAUTES 2014

Poule A
Gabon, Tchad, Niger-Italy

Burkina Faso

Poule B
Côte-d'Ivoire, Mauritanie
Guinée, Bénin,Mali, Centrafrique

1er Tour

Burkina Faso / Gabon-Tchad
0   /    1

Mali-Bénin / Côte-d'Ivoire- Mauritanie
0/  5
2ème Tour

Niger-Italy / Gabon-Tchad

0   / 0

Centrafrique-Guinée / Mali-Bénun

2 / 4

3èmeTour

Burkina faso  /  Niger-Italy
2  /1
Côte-d'Ivoire- Mauritanie / Centrafrique-Guinée

4 / 2

Demi-Finales
Gabon-Tchad / Côte-d'Ivoire- Mauritanie
7 / 0
Burkina Faso / Mali-Bénin
3 / 0
Finale
Gabon-Tchad / Burkina Faso

0 / 1

Troisième place
Mali-Bénin / Côte d'Ivoire
1 / 0
DECORATIONS:
Meilleur buteur: Dembélé
Meilleur joueur:  Bansé Azaria
Equipe la + Fair-Play : Centrafrique-Guinée

Révélation: Samuel Ledianza

Total des buts: 34

Newsletter

Nom:

Email:

D'où nous suivez-vous?

Image aléatoire

att6.jpg

IA de Saint-Louis

Accueil Parrain Cérémonie 2016
JOURNEE DU PARRAIN 2016
Journée du parrain - Cérémonie de la journée du parrain

Le 07 juin 2016, le Prytanée Militaire de Saint-Louis a célébré la Journée du Parrain. La cérémonie s’est déroulée, sous la forme d’une prise d’armes suivie de PARRAIN 2016défilé et a été présidée par Monsieur le Colonel Henry DIOUF, Commandant la Zone militaire numéro deux en présence de son Excellence, Monsieur Michel Régis ONANGA, Ambassadeur du Gabon au Sénégal, accompagné d’une forte délégation.
Après la revue des troupes par le Commandant de Zone et la montée des couleurs des drapeaux des républiques du Gabon et du Sénégal, il s’en est suivi un dépôt de gerbes exécuté par son Excellence l’Ambassadeur du Gabon accompagné du commandant d’école et du Commandant de Zone.
Enfin, la Journée du parrain a été clôturée par un défilé de pelotons d’enfants de troupe et d’une section de la compagnie support sur l’allée centrale de l’école avant qu’un cocktail ne soit servi à l’honneur des invités.
Cette cérémonie traditionnelle a été ponctuée des discours du Commandant d’école, de son Excellence l’Ambassadeur du Gabon au Sénégal et du mot du benjamin des enfants de troupe. Ces allocutions ont porté essentiellement sur les valeurs que le capitaine Charles N’TCHORERE, dont le Prytanée Militaire de Saint-Louis porte le nom, avait toujours incarnées.
En effet, né le 15 novembre 1896 à Libreville, au Gabon, à ce moment partie intégrante de l’Afrique équatoriale française, Charles N’TCHORERE a occupé un poste commercial au Cameroun. À la déclaration de guerre, en 1914, il quitte la colonie allemande pour rentrer au

Gabon et se portera volontaire pour le front en 1916.
À la fin de la guerre, il optera définitivement pour la carrière des armes et sera promu adjudant en 1919, avant d’entrer, plus tard, à l’école d’officiers de Fréjus, d’où il sort major en 1922.
Après un bref passage au ministère de la Guerre, il demande à partir pour le Soudan. Il prend à Kati le commandement de la compagnie hors-rang du 2ème Régiment des Tirailleur sénégalais, dirigeant ainsi parallèlement l’Ecole des Enfants de Troupe. Promu capitaine en 1933, il est affecté au 1er Régiment des Tirailleurs sénégalais, à Saint-Louis (Sénégal) où il commande également l’Ecole des Enfants de Troupe de Saint-Louis.
À la déclaration de guerre en septembre 1939, il demande à partir avec un bataillon de volontaires tirailleurs.
Le 7 juin 1940, retranchés dans le village d’AIRAINES, près d’Amiens, le capitaine N’TCHORERE et sa compagnie, débordés par les assauts de soldats allemands beaucoup plus nombreux, sont faits prisonniers au terme de rudes combats. Pour avoir revendiqué le doit d’être traité en officier français, il est abattu, à bout portant, d’un coup de pistolet.
Le capitaine N’TCHORERE, vaillant soldat, puis sous-officier et enfin officier, a été cité en exemple lors des campagnes du Maroc, de la Syrie et des deux guerres mondiales.
La bravoure, le dévouement à la patrie, l’intelligence, le désir de perfectionner son instruction générales et la grande estime de soi ont été ses termes de référence. C’est d’ailleurs ces qualités qui ont poussé la promotion 1957-1959 de l’École de formation des officiers ressortissants des territoires d’outre-mer (EFORTOM, Fréjus) à le choisir comme parrain.
Les enfants de troupe du Prytanée Militaire de Saint-Louis aussi ne pouvaient trouver plus illustre parrain et devront, en conséquence, continuer à incarner les valeurs décrites ci-dessus et qui sont parfaitement résumées par leur devise « Savoir pour mieux servir ». Servir la Patrie et par-delà tout le continent africain.

Commandant MBENGUE Officier Adjoint

LAST_UPDATED2
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir